Qu'est-ce que le Cosmos?

Dans la pensée shandarienne, le Cosmos (Κοσμος) est le tout de ce qui était, est et sera. Il n’existe rien en dehors de ce dernier. Le cosmos est par conséquent omnipotent. Ce tout est à la fois une information et une énergie consciente, vivante et intelligente s’exprimant sous la forme duale d'onde et de particule possédant plusieurs densités vibratoires. Ces ondes et particules s'organisent entre elles pour constituer un hologramme se segmentant et s'exprimant dans toutes ses formes et variantes possibles de manière simultanée. Les différentes densités vibratoires dans lesquelles sont présentes ses formes et variantes holographiques permettent à ces dernières de coexister ensemble. Le Cosmos n'a pour seule raison d'être que d'exister pour exister dans toute ses formes de manière consciente dans l'absolue dont les diverses variantes holographiques de ses formes en sont la manifestation.

Différence entre Cosmos et Univers Dans le Shandarisme, on fait une différence entre le cosmos et l'univers. Le Cosmos est l'ensemble conscient, intelligent et vibratoire du tout ce qui est. Alors que l'univers est l'ensemble des planètes, étoiles et galaxies. Il est la matérialisation physique du cosmos.

La structure du Cosmos

La structure du cosmos est une structure énergétique et vibratoire s'exprimant par un spectre de fréquence et d'onde conscience et intelligente. Cette énergie et son spectre de fréquence forment 2 plans interconnectés et communiquant ensemble qui sont le plan de source et le plan d'émergence.

Le plan de source (Πηγή Σχέδιο)

Le plan de source contient la source même du cosmos. Une sphère de lumière vivante, consciente, intelligente et neutre qui contient toute la mémoire et la vie de l'univers. Cette sphère de lumière, nous appelons la Source de vie (Πηγή της ζωής). Dans sa structure, la source de vie se compose de 2 plans qui sont le plan métaphysique et le plan para-métaphysique. Le plan métaphysique composé d'un corpus universus est formé d'un portail dimensionnel communiquant avec l'ensemble des corps psioniques présent dans l'univers. Autour du corpus universus, le corpus energeticus formant une zone radiative par laquelle un rayonnement lumineux est émis. Cette zone radiative contient également la mémoire de l'univers également appelée Mémoires Akhashiques chez les théosophes. Cette dernière constitue le plan para-métaphysique. Le rayonnement lumineux est appelé ici la lumière de vie (Φως της ζωής) qui se diffuse à travers le plan d'émergence du cosmos. De ce fait, la lumière de vie est la forme et la manifestation énergétique du plan de source sur le plan d’émergence. C'est d'ailleurs cette même lumière qui a été maintes fois observée par de nombreux expérienceurs lors d' EMI (Expérience de Mort imminente) et des projections astrales dans les plans vibratoires supérieurs du cosmos. Il y a cependant une erreur à ne pas commettre à propos de la Source de vie. C'est celle de croire faussement que cosmos serait la création de cette dernière. Ce qui est totalement faux, puisque le cosmos n'est pas sa création, mais sa manifestation dans ses expressions vibratoires. Autrement dit, le cosmos est le continuum de la source de vie et non une entité distincte et séparée.

Le plan d'émergence (Εμφάνιση Σχέδιο)

Le plan d'émergence est le cosmos lui-même. Ce dernier se compose de deux plans qui sont le plan paraphysique et le plan physique.

Le plan paraphysique

Le plan paraphysique est une zone purement vibratoire dans laquelle se traduit et s'exprime la mémoire de l'univers. Il est parallèlement transcendant au plan physique. Le plan paraphysique est un « champ de densité ». Ce champ de densité s’organise pour former la zone spectrale. Cette zone spectrale n'est rien d'autre que ce que les traditions appellent le monde astral ainsi que l'au-delà. Autrement dit, c'est dans cette zone spectrale que l'on va après la mort ou dans laquelle on se projette lors de voyages astraux. La zone spectrale se compose dans un spectre d’onde et de lumière formant des bandes de fréquence (Ζώνη συχνοτήτων). L'origine de ce spectre lumineux vient de la lumière de vie du plan de source se diffusant directement sur ce plan d'émergence. Les bandes de fréquences possédant des longueurs d’onde longues constituent les plans supérieurs. A l’inverse, les bandes de fréquences possédant des longueurs d’onde courtes constituent les plans inférieurs.

Les plans supérieurs sont composés d’onde de longueurs longues. Ces ondes constituent des espaces spacieux, lumineux et fusionnels. Plus on s’approche du plan para-métaphysique, plus la densité contenue dans ses plans supérieurs devient de plus en plus faible jusqu'à entrer dans un état équivalent à l’apesanteur de l’espace. Le temps présent se dilate jusqu'à créer un momentum d’éternité.

Les plans inférieurs sont composés d’onde de longueurs courtes. Ces ondes constituent des espaces exigus, sombres et se divisant à divers degrés. Plus on s’approche du plan physique, plus la densité contenue dans ses plans devient de plus en plus dense jusqu'à entrer dans un état de complète pesanteur. Le temps quant à lui se compresse. Une compression temporelle générant des momentums de plus en plus rapide. Autrement dit, plus on descend dans les plans inférieurs, plus le temps s’écoule vite.

Le plan physique

Le plan physique est parallèlo-transcendantal au plan paraphysique. C'est-à-dire qu’il est à la fois parallèle tout en s’interpénétrant dans le plan paraphysique. C’est à travers cette interpénétration que les plans communiquent entre eux. Le plan physique contient l'univers tel que nous l'observons et le connaissons. Ce dernier se compose de 2 piliers qui sont le continuum espace-temps contenant le tissu dimensionnel et l'actum énergie-matière contenant les planètes, étoiles et galaxies vibrant sur la fréquence des dimensions composant le tissu dimensionnel.

1) Le tissu dimensionnel

Le tissu dimensionnel est composé d’une myriade de dimension interconnectée entre elles dont l’agencement est définit comme dans le schéma ci-dessous.

Chaque dimension est interdépendante de sa voisine tout en vibrant sur une fréquence porteuse qui lui est propre. Le fait que la dimension possède une fréquence qui lui est propre permet de conserver son intégrité structurelle en empêchant les dimensions voisines (vibrant sur d’autres fréquences) de pénétrer son cosmoplasme.

2) La Dimension

Dans ce tissu, chaque dimension est une cellule de l'univers physique. Ces dimensions sont constituées d’un espace interne appelé dans le Shandarisme le cosmoplasme et d’une membrane d’énergie protectrice, la membrane dimensionnelle.

Le cosmoplasme contient un univers composé d’un continuum espace-temps et d’un actum énergie-matière. Ils abritent l’ensemble des planètes, étoiles et galaxies telles que nous les connaissons aujourd’hui. Le tout oscillant sur différentes longueurs d’onde. Ces longueurs d’onde génèrent à leurs tours une fragmentation et compartimentation de l’univers qui donnera naissance à plusieurs mondes et univers s’interpénétrant mutuellement. Ensembles, ces derniers forment ce que l’on appelle communément des « univers parallèles ». Le tout renvoyant alors l’architecture cosmique suivante :

 

 

 

 

 

Cyprus

Official Emblem of Shandarism

 

Shandarism

Selon les lois de l'Univers
Sous le Règne de la Conscience Universelle

Copyright © 2019 Shandarism.com
Tous droits Réservés.