Galaxía, la voie lactée

La Voie lactée est appelée ici Galaxía (Γαλαξία). Elle est la galaxie dans laquelle nous sommes actuellement présents. Cette galaxie porte le nom de voie lactée en raison que cette dernière est observable à l’œil nu apparaissant sous la forme une bande blanchâtre « une voie » tracée dans le ciel nocturne. Il s’agit en fait de la partie observable du bras d’Orion à partir de la planète terre. Comme n’importe quelle autre galaxie existante dans l’univers, elle est un centre stellaire dans lequel la force de vie se projette pour expériencer la mémoire du cosmos en suivant des lignes temporelles. La voie lactée est ainsi la place de projection et d’expression de la force de vie pour ce segment de l’univers.

Le diamètre de son disque est estimé entre 100 000 et 120 000 a.l (Années-lumière), alors que son épaisseur est en moyenne de 1 000 a.l. La masse totale de Galaxías (comprenant l’intégralité de toutes les étoiles est approximativement de (1,0 à 1,5)×1012 MDans son anatomie, Galaxías se compose du centre galactique qui contient un trou noir et de 5 bras spiraux. Le centre galactique formant le bulbe est une sphère d’environ 10000 a.l est composée d’un trou noir recouvert d’anciennes étoiles. Ce trou noir est appelé ici Nexos (Νεξος) ou Sagittarius A*. Tout autour du centre galactique se déploie des bras spiraux composés d’étoiles, de systèmes stellaires et de galaxies. Ces bras spiraux sont au nombre de 5 dont le bras d’Orion, le bras de Persée, le bras de la Règle et du cygne, le bras du Centaure et le bras du sagittaire.

Galaxía est localisée dans un amas de galaxie appelée le « groupe local ». Ce groupe local se compose de 2 deux principales galaxies : la voie lactée et la galaxie d’Andromède autour desquels gravitent plusieurs autres galaxies. Le groupe local est à son tour situé dans un superamas de galaxie appelé le superamas de la Vierge.

Galaxía (Milky Way)
Local Group
By Andrew Z. Colvin - Own work, CC BY-SA 3.0
Virgo Supercluster
By Andrew Z. Colvin - Own work, CC BY-SA 3.0

Galaxía existe sur le plan à la fois paraphysique et physique dans différentes versions et dimensions parrallèles. Leurs nombres exacte reste encore à ce jour une donnée inconnue. Nous sommes actuellement dans l'une de ses versions.

Solaria, le système solaire

En cosmologie shandarienne, Solaria (Σολαρια) est le nom shandarien du système solaire dans lequel nous sommes actuellement présents. Solaria a pour fonction d’être un centre de vie stellaire dans lequel se projette la force de vie afin d exprimer et faire vivre la mémoire local du cosmos dans la matérialité. Ce centre de vie stellaire est situé en périphérie de Galaxía, dans l’un de ses bras : le bras d’Orion. Solaria est constituée d'une étoile centrale, le soleil appelée ici Hélios (Ήλιος). Hélios existe sur plusieurs plans vibratoires. Mais on n'utilise seulement que les 2 principales du plan physique et paraphysique sans prendre en compte leurs variantes (sinon on n'en finirait plus vu leurs nombres). Nous avons ainsi, Hélios sur le plan physique. C'est le soleil observable que nous connaissons tous. Et puis, il y a le soleil noir (Μαύρος ήλιος) sur le plan paraphysique. Mais qui est aussi de ce fait un symbole occulte.

Soleil (Ήλιος)
Plan physique
Soleil noir (Μαύρος ήλιος)
Plan paraphysique

Autour de hélios s'organise 2 zones stellaires interne et externe. Dans cette architecture stellaire, il y a d’abord un système solaire interne (Εσωτερικό ηλιακό κοσμο) le monde intérieur avec en son centre l’étoile d'Hélios. Ce dernier se compose de 4 planètes telluriques dont Mercure (Ερμής), Vénus (Αφροδίτη), la Terre - Gaía (Γαία) et Mars (Άρης).

Mercure (Ερμής)
Vénus (Αφροδίτη)
la Terre (Γαία)
Mars (Άρης)

Puis vient une ligne de démarcation, la Ceinture d’Astéroïde (Αστεροειδής ζώνη). Cette dernière est constituée de millions d’astéroïdes de différentes tailles et forme. Elle compte 3 grandes familles d’astéroïde : les astéroïdes riches en carbone, en silicates et en métaux. Dans cette ceinture orbite une planète naine : Cérès (Δήμητρα).

Ensuite vient le système solaire externe (Εξωτερικό ηλιακό κοσμο) avec ses 4 planètes gazeuses et leurs satellites. Ce dernier constitue le plan de réserve de vie du système solaire. Ses 4 planètes sont: Jupiter (Δίας), Saturne (Κρόνος), Uranus (Ουρανός) et Neptune (Ποσειδώνας)

Jupiter (Δίας)
Saturne (Κρόνος)
Uranus(Ουρανός)
Neptune (Ποσειδώνας)

Après Neptune, la ligne de démarcation externe du système solaire appelée la Ceinture de Kuiper (Ζώνη του Κάιπερ) . Elle forme un disque constitué de petits corps glacés de la taille des astéroïdes. On appelle également ces corps des Objets Transneptuniens (TNO). Là ou passe l'orbite de la planète Pluton (Πλούτων). Enfin, pour terminer, le Nuage d’Oort (Νέφος του Όορτ). Il est situé très loin au-delà de la ceinture de Kuiper. Contrairement à la ceinture d’astéroïde et de Kuiper, le nuage d’Oort n’est pas un disque aplati, mais une sphère englobant tout le système solaire. Il a la fonction d’être une membrane de protection de Solaria ainsi qu’être la frontière délimitant cette dernière du reste de l’univers.

Ce qui nous donne le plan stellaire suivant dans lequel nous avons au centre l’étoile d'Hélios (H). Ensuite un système solaire interne (EHK1), une ligne de démarcation entre les zones interne et externe, la Ceinture d’Astéroïde (AZ) puis le système solaire externe (EHK2). Puis une ligne de démarcation externe du système solaire appelée la Ceinture de Kuiper (ZK) et enfin, le nuage d’Oort (NO).

Plan stellaire de Solaria
Vue intégrale

Evolution de Solaria

Lors de son vieillissement, hélios va se dilater pour devenir une géante rouge. Elle absorbera alors tout le système solaire interne et ses 4 planètes (Mercure, Vénus, la terre et Mars) jusqu'à la ceinture d'astéroïde. Là ou les autres planètes du système solaire externe deviendront le système planétaire principale de hélios. Cette reconfiguration est considérée ici comme une mise à jour de l'information et du niveau vibratoire de Solaria. Faisant ainsi évoluer Solaria vers un nouvel état quantique appelé Solaria 2. La dilation d’Hélios ainsi que la disparition du système solaire interne coïncident avec la fin d’un cycle nidatoire pour la totalité des consciences évoluant dans ce système stellaire. C'est-à-dire un cycle de réincarnation. Là ou toutes les anciennes consciences passeront à un plan d’existence supérieure. N’ayant dès lors plus d’utilité, ce centre de vie stellaire actuel sera effacé pour la recréation d’un nouveau centre de vie, plus en adéquation pour les futures projections/nidations de la force de vie à venir, Solaria 2.

Comme pour Galaxia, Solaria est également présent sur plusieurs plans vibratoires. Cette présence la fait ainsi exister dans de multiple version d'elle-même. Chacune de ces versions lui fait suivre une trajectoire, un destin différent. Le passage de Solaria à Solaria 2 est l'une de ses trajectoires parmi tant d'autres.

 

 

 

 

 

Cyprus

Official Emblem of Shandarism

 

Shandarism

Selon les lois de l'Univers
Sous le Règne de la Conscience Universelle

Copyright © 2019 Shandarism.com
Tous droits Réservés.